Not Dog et les animaux non-humains

Not Dog est un restaurant à Nice (18 boulevard Jean Jaurès). Sa particularité est de faire rapidement des hot dogs et burgers végétaliens. Cela l'amène à se définir comme fast good végétalien. Et ses spécifités permettent de comprendre son nom, qui est un double jeu de mots avec hot dog : not dog signifie littéralement pas du chien, qu'il faut ici comprendre par généralisation comme pas de l'animal et donc végétalien / végan ; la lettre N en majuscule est une référence à Nice, la ville où est le restaurant, mais elle n'est pas juste collée puisque la lettre H est elle inexistante, c'est donc une forme contractée de Nice Hot Dog, ce qui fait écho à l'origine du mot vegan qui est une contraction de vegetarianism.

Avis

Pour ce qui est de la nourriture et du prix, on peut juger cela plutôt décevant, en tout cas d'après un unique repas là-bas en mai 2024. Le restaurant remplit ce qu'il affiche : il fait de la restauration rapide végétalienne et c'est centré autour de hot dogs et de burgers qui sont dans la même catégorie de bouffe. À part si la nourriture n'était pas 100% végétalienne (ce qu'on ne peut vérifier simplement, mais il n'y a aucune raison à priori de ne pas le croire), il n'y a donc aucunement tromperie. C'est plutôt du côté qualité-quantité au rapport du prix qu'on peut juger que ce n'est pas à quoi on pourrait s'attendre. Les plats principaux font le travail et leurs prix sont plutôt corrects, mais ils ne sont pas exceptionnels. Si on ne prend pas en compte l'aspect santé et surtout l'impératif moral à ne pas exploiter et à ne pas tuer les êtres sentients en l'absence de réelle nécessité, il vaut peut-être mieux aller manger à MacDonald's, car le goût et la quantité nous ont semblé similaire à nos certes vieux souvenirs et qu'en revanche il y a une nette différence de prix. Mais c'est surtout sur l'accompagnement qu'il nous semble qu'il y de quoi dire : 4 euros nous a semblé cher pour des patates. Il y a certes une formule de menu, avec accompagnement et boisson (avec un choix original et goûteux, il faut le reconnaitre), mais elle augmente très significativement le prix (d'environ 2/3 au doigt mouillé), donc on peut juger que c'est excessif. Pour être complet, il faut évoquer les desserts, qui sont au nombre de deux, à savoir cookie et brownie, tous deux bons et à un prix convenable (autour de 4 euros), mais on peut regretter que la chantilly sur le brownie soit en supplément à 0,5 euro, ce qui peut donner une sensation de recherche de gratter la thune des client·e·s avec cette petite mesure qu'on peut avoir envie de qualifier de mesquinne, à fortiori du fait que nous recommandons la chantilly sur le brownie, car elle y ajoute une touche de fraicheur qui est fort bienvenue et qui sinon a de quoi être trouvé comme trop sec, ce qui est bien dommage puisqu'il est bon et nourrissant et à un prix tout à fait respectable.

Mais cet avis doit aussi être mis en comparaison d'un autre restaurant végétalien qui est à 5-10 minutes à pied : Koko Green. Il est incontestablement plus cher et il ouvre bien moins souvent et mieux vaut réserver. Cela fait des inconvénients inconstestables à Koko Green par rapport à Not Dog. Mais pour des raisons financières, vous n'allez probablement pas aller souvent au restaurant, et, le cas échéant, vous préférez probablement varier les styles (indien, thaï, libanais, etc.), puisque les 2 sont très ersatz, donc l'accessibilité de Not Dog par rapport à Koko Green nous parait être un argument plutôt faible. Pour ce qui est de l'écart de prix, il n'est en fait pas très grand, puisque l'accompagnement est compris dans le plat principal chez Koko Green par rapport à Not Dog, ce qui fait que les prix ne sont que légèrement plus chers chez Koko Green que Not Dog, si on omet toutefois la boisson, mais qui nous parait dispensable. En revanche, l'écart gustatif est lui très significatif : Koko Green est, sur ce point, largement supérieur à Not Dog. Et si le prix a pour vous un fort poids, vous pourriez préférer l'épicerie la cabane du 12, qui n'est certes pas très bon marché pour les plats chauds proposés au regard de la qualité, mais le goût nous a paru meilleur, et vous pourriez aussi tout simplement y acheter de quoi manger qui soit 100% industriel, puisque c'est une épicerie 100% végane et qu'il y a donc de quoi y acheter à manger végétalien, ce malgré sa taille très modeste.

Pour conclure, Not Dog n'est pas un mauvais restaurant et il se distingue incontestablement dans le fait de ne faire ni exploiter ni tuer les animaux non-humains, ce qui est malheureusement très rare en France en 2024. Néanmoins, il nous parait trop cher par rapport à la concurrence vis-à-vis de la quantité et qualité qu'il propose. Si vous voulez manger au restaurant à Nice et/ou commander de la bouffe à emporter, il y a mieux d'un point de vue financier, y compris si vous végétalien·ne(s) / végan·e(·s). Mais d'un point de vue militant, si l'on se situe dans l'intérêt des animaux non-humains, mieux vaut financer un restaurant végétalien qu'un restaurant non-végétalien, donc vous pourriez le préférer aux restaurants non-végétaliens (à contrario potentiellement d'un point de vue écologique, qui pourrait amener à privilégier du bio végétalien n'importe où), au détriment de votre porte-monnaie et/ou vos papilles, mais leur intérêt à ne pas être exploités et tués vaut toutefois bien ça si les autres restaurants végétaliens ne vous sont pas accessibles et/ou vous paraitraient moins biens.