Marion Maréchal et les animaux non-humains

Marion Maréchal est une femme blanche née en France en 1989. Elle est entrée en politique politicienne en 2008 sous la bannière Front National (devenu Rassemblement National), dont le cofondateur et premier président, Jean-Marie Le Pen, est son grand-père, et dont la présidente suivante, Marine Le Pen, est sa tante. En 2022, elle change de parti politicien en passant à Reconquête, issu d'Éric Zémmour, et en devient la vice-présidente exécutive. Pour celleux qui ne l'auraient pas encore saisi, elle est donc très nettement d'extrême-droite.

Bien sûr, ce camp n'est pas l'ami des exploité·e·s. Dans la société en général (donc pas juste à l'extrême-droite), les animaux non-humains sont moins considérés que les noir·e·s, les femmes, les LGBTI+, etc., et Marion Maréchal-Le Pen ne fait pas exception (à contrario par exemple, dans son propre macro-camp, de Brigitte Bardot, qui est toutefois très confuse, puisqu'elle est végétarienne et donc même pas végane). Tant qu'à faire, mais au moins c'est honnête, elle s'est explicitement prononcée publiquement contre l'anti-espécisme, et évidemment en trouvant que c'est parmi le summum de l'horreur (Difficile d'imaginer un avenir plus cauchemardesque.).

Actualités