Le journal "Le Parisien" et les animaux non-humains

Le Parisien est un journal généraliste. Depuis 2015, il est détenu par le groupe LVMH qui appartient au capitaliste français Bernard Arnault. De plus, l'État de la France le subventionne.

Dans un contexte où les animaux non-humains sont peu considérés, il n'est pas étonnant que Le Parisien suive le sens du vent. En conséquence, sa ligne sur le sujet est en général un bien-êtrisme mou et du relai de dénonciations sans suite conséquentialiste.

Le fait que Le Parisien se soit octroyé les services d'Axelle Playoust-Braure ne change rien à l'affaire. En effet, elle est loin d'y prôner le véganisme et l'anti-espécisme. Elle n'y remet pas en cause le suprémacisme humain, elle se contente de le visibiliser et de l'interroger gentiment.

Actualités